vendredi 23 juillet 2010

lundi 19 juillet 2010

Voulez-vous perdre pour gagner ou gagner pour perdre?

La vie sur l’autel exige du sacrifice parce que c’est un endroit de sacrifice. Il s’agit de la renonciation de sa propre vie au bénéfice de son semblable.

A tous, Jésus a dit: «Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive.» (Lucas 9.23).


En d’autres termes, le chrétien ne peut pas abandonner sa croix personnelle. Ni compter sur les autres pour la porter. La condition de suivre Jésus et d’obtenir Ses bénéfices éternels exige un dépouillement de son égo et une dépendance totale de Dieu. Est-ce facile? Non, ce n’est pas facile! Voilà pourquoi peu sont élus.

Avoir la vie sur l’autel, signifie la mort pour le monde et pour le péché. Ce n’est pas possible d’avoir une vie consacrée à Dieu et au monde. Parce que, nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mortde même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.» (Romains 6.4)

La vie sur l’autel est une vie exclusivement consacrée à Dieu et séparée du péché. Tout chrétien pour satisfaire Dieu doit renoncer à lui-même, ce qui est notre plus grand sacrifice.

C’est perdre pour gagner. Mais pas gagner n’importe quoi de n’importe qui! C’est gagner intelligemment la plénitude de la Gloire de Dieu dans nos vies. De ce fait, nous devons faire taire, ensevelir notre MOI, notre Ego pour marcher vers Sa gloire en Nouveauté de Vie!

Si vous reconnaissez que vous avez besoin de Dieu, que jusqu’à présent, vous n’avez fait que perdre en pensant que vous alliez gagner. Vous reconnaissez que vous avez perdu votre temps sans ne jamais rien obtenir. Perdu votre vie à chercher des choses futiles qui ne vous ont rien apporté si ce n’est que de mauvaises choses et vous vous sentez, aujourd’hui vides, faibles, sans direction…

Nous vous invitons à ensevelir le vieil homme par les Eaux du Baptême afin de marcher en Nouveauté de Vie!

Rien n’est perdu mon ami(e), il faut juste reconnaître, humblement, que vous avez besoin de Dieu pour changer!


Dimanche 25 Juillet 2010 à 10H00 - Grand Baptême d’Eau

31, Chaussée du Wavre - 1050 Ixelles

Jésus a bien souligné:

"Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux! (Mat. 5:3)"

La Maison de Dieu


«Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé» (Hébreux 3:5)




Le serviteur obéit à l’Eternel Dieu, prend soin de Sa Maison, aime Son peuple et est une référence des faits et des grandeurs de son Seigneur.

Mme. Ester Bezerra

dimanche 18 juillet 2010

Les trois lions!!!


Dans une forêt il y avait trois lions.
Un jour, le singe, élu par les animaux pour les représenter, fit une réunion avec toutes les bêtes de la forêt et dit: “Nous, les animaux, savons que le lion est le roi des animaux, mais il y a un doute qui plane. Il existe trois lions forts. Alors, auquel devons-nous prêter hommage? Lequel d’entre eux doit être notre roi?’’
Les trois lions furent informés de la réunion et commentèrent entre eux: “C’est vrai. Leur préoccupation est juste. La forêt ne peut pas avoir trois rois. Nous avons besoin de savoir lequel de nous trois sera choisi.”
Mais comment le découvrir?
Telle était la grande question, ils ne voulaient pas lutter entre eux, parce qu’ils étaient très amis.
Le dilemme était là.
De nouveau, les animaux de la forêt se réunirent pour trouver une solution. Après avoir utilisé des techniques de réunions type brainstorming, ils eurent une excellente idée. Le singe rencontra les trois félins et raconta ce qu’ils avaient décidé: “Bien messieurs lions, nous avons trouvé une solution au problème. La solution est dans la Montagne Difficile.”
“Montagne Difficile? Mais comment?” – demandèrent les lions.
“C’est simple”, répondit le singe. Nous avons décidé que vous deviez gravir la Montagne Difficile. Celui qui arrive le premier sera consacré roi des rois.
La Montagne Difficile était la plus haute montagne de la forêt. Le défi fut accepté. Le jour du défi, des milliers d’animaux entouraient la Montagne pour assister à l’escalade.
Le premier essaya. Il n’y parvint pas. Il fut vaincu.
Le deuxième essaya. Il n’y parvint pas. Il fut vaincu.
Le troisième essaya. Il n’y parvint pas. Il fut vaincu.
Les animaux étaient curieux et anxieux pour savoir lequel d’entre eux serait le roi, vu que tous les trois avaient échoué! C’est à ce moment qu’un aigle, avancé en âge et d’une grande sagesse, demanda la parole: “Je sais lequel doit être roi!” Tous les animaux firent silence, et attendirent la réponse.
“Vous le savez, mais comment?”
“C’est simple”, répondit l’aigle. “J’étais en train de voler au-dessus d’eux, bien près, et quand ils revenaient vaincus, j’ai écouté ce qu’ils ont dit à la montagne:”
Le premier lion a dit: ‘‘Montagne tu m’as vaincu”
Le deuxième lion a dit: ‘‘Montagne tu m’as vaincu”
Le troisième lion a dit: ‘‘Montagne tu m’as vaincu pour le moment! Mais tu as déjà atteint ta taille finale, et moi je suis en train de grandir.”
“La différence”, compléta l’aigle, “c’est que le troisième lion a eu une attitude de vainqueur face à la déroute, et celui qui pense de cette façon est plus grand que son problème, il est roi de soi-même. Il est préparé pour être le roi des autres. Les animaux de la forêt acclamèrent le troisième lion qui a été couronné roi des rois.

Morale de l’histoire: Peu importe la taille des problèmes ou des difficultés que vous avez. Vos problèmes, la plupart du temps, sont déjà à leur niveau maximal, mais vous non. Vous êtes encore en train de grandir. Vous êtes plus grand que tous vos problèmes réunis.
Vous n’avez pas atteint la limite de votre potentiel et de votre performance. La Montagne des Difficultés a une taille fixe et limitée. La foi intelligente est l’énergie de Dieu à l’intérieur de vous. Utilisez-la comme un instrument pour la réalisation de vos rêves. Ne prêtez pas attention aux choses qui se voient, mais aux invisibles (les rêves) que la détermination rend accessibles.

Ailes de l'Aigle - Hillsong

video

Il n'y a rien à faire...

Une dame très pauvre a téléphoné à un programme de radio chrétien afin de demander de l'aide. Un marabout qui écoutait l'émission à ce moment décida de lui jouer un tour…

Il réussit à se procurer l'adresse de la dame et appela ses employés pour lui faire des courses. Et il leur dit: "Si la dame vous demande qui a envoyé ces sacs, vous lui direz que c'est le diable."

En arrivant chez la dame, ils furent reçus avec joie et avec foi. Elle prit les sacs et commença à ranger les aliments. Les employés, conformément à ce que le marabout avait dit, demandèrent à la dame: "Vous ne voulez pas savoir qui a donné ces aliments?". La dame, dans sa simplicité, répondit: "Je n'ai pas besoin de savoir qui a donné ces aliments. Quand DIEU ordonne, même le diable obéit!"

NE VOUS INQUIETEZ PAS DE QUELLE MANIERE VIENDRA VOTRE VICTOIRE, LORSQUE DIEU DÉTERMINE, ELLE VIENT... AH OUI... ELLE VIENT!!!

Alors prenez patience. Ce n’est pas selon votre temps, mais selon Son temps, parce que vous ne pouvez voir que jusqu’à une certaine limite. Dieu surpasse cette limite et voit bien au-delà de ce que nous nous pouvons voir.

mardi 13 juillet 2010

Si

«Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.» (2 Chroniques 7:14

SI le peuple de Dieu s’humilie, prie, cherche Sa face et se détourne de ses mauvaises voies, ALORS il sera exaucé et pardonné. C’est la condition qui mène Dieu à écouter la clameur.

S’humilier signifie se dépouiller de soi-même; prier signifie parler avec Dieu, chercher mène à nous appliquer à trouver Sa présence. En fin de compte, la conversion traite du changement d’attitude par rapport au péché.

Conversion signifie abandonner complètement le péché.

En d’autres termes, notre victoire est fondée sur notre Communion avec Dieu.

Le Vainqueur est intelligent car il choisit le clan de Dieu, le Seul qui peut nous accorder la Pleine Bénédiction. De ce fait, il consolide à chaque jour son Alliance avec Dieu.

Choisissez la bonne part qui ne vous sera pas ôtée : Tous les dimanches à 10H00 – La Réunion des Vainqueurs!

Coeur en bois



Fatiguée de tant pleurer, souffrant avec les tristesses que son fils lui faisait endurer, une dame décida de matérialiser sa douleur.

Elle prit un coeur en bois, y cloua de nombreux clous et l’accrocha à la porte d’entrée de la maison.

En voyant l’étrange sculpture, son fils lui demanda: “pourquoi ce coeur si laid et couvert de clous sur la porte?” Elle répondit: “Ce coeur c’est le mien. Les clous sont les amertumes et les tristesses que tu me causes.”

Sans paroles et profondément attristé, son fils sortit décidé à changer son comportement.

Quelques semaines plus tard, il nota que les clous sur le coeur avaient été retirés et, de nouveau, il demanda: “Pourquoi les clous ont-ils été enlevés?” La mère répondit: “Au fur et à mesure que tes attitudes ont changé, les amertumes et les tristesses ont cessé et pour cela j’ai retiré les clous qui les symbolisaient.”

Le garçon fut soulagé en comprenant qu’il n’était plus le responsable des douleurs émotionnelles de sa mère mais, en regardant de nouveau le coeur en bois, il nota également que malgré le fait que les clous n’y étaient plus, les marques qu’ils avaient laissé resteraient à jamais.

"J’ai abandonné totalement les drogues et tous les vices!"


Lorsque ses parents se sont séparés, Paul est allé habiter avec son père. A 12 ans, il a laissé ses études et a commencé à travailler. Cette décision l’a mené à une vie excitante, mais pleine de dangers et de tentations. Si bien que, Paul a commencé à sortir dans les soirées, s’enivrer et consommer de la drogue, au point de devenir vicié.
A 20 ans, il était déjà propriétaire d’une maison close qui marchait très bien, mais même ainsi Paul continuait à se sentir comme un fracassé. Tout l’argent qu’il gagnait en travaillant dur était dépensé dans les drogues.
Sa vie sentimentale était aussi détruite, ses relations étaient toujours accompagnées de déceptions et de mensonges. Paul a fini par perdre tout ce qu’il possédait ; sa voiture, ses amis et sa famille…et il a dû retourner vivre avec sa mère.
A cause de cette situation, il se sentait découragé et sans forces pour lutter. A cette époque, Paul en est arrivé à passer 2 ans couché au lit tous les jours, sans rien faire. Il ne sortait de sa chambre que les fins de semaine pour aller fréquenter les boites. Il revenait toujours à la maison ivre et drogué.
Les chicanes avec la famille étaient constantes vu que ses frères devenaient de plus en plus agressifs contre lui.
« Rien ne me rendait heureux. Je voulais sortir de cette situation mais je n’y parvenais pas. Je sentais que quelque chose de plus fort me contrôlait et je ne pouvais rien faire contre cela. Toutes mes luttes paraissaient être vaines.
Parfois je perdais la tête, je ne supportais plus de vivre de cette manière et je finissais par me faire mal, ainsi qu’aux personnes autour de moi. Ma vie était un véritable enfer » raconte Paul.
A cette époque la mère de Paul a entendu parler du Centre de Réussite et a décidé de participer à une réunion. En commençant à fréquenter le Centre, elle a trouvé de l’aide pour ses problèmes et croyait que la même chose pourrait arriver à Paul. C’est ainsi qu’elle l’a invité à l’accompagner à une réunion: « J’ai toujours critiqué ma mère à cause du fait qu’elle fréquentait le Centre, mais cette fois, lorsqu’elle m’a invité à y aller, j’étais si perdu que j’ai accepté l’invitation, sans hésiter. Au début je ne comprenais pas très bien ce qu’il se passait pendant les réunions, mais j’ai commencé à participer et Dieu a ouvert les portes pour me tirer de cette situation. Cette porte a été la Campagne d’Israël.
Je me suis lancé corps et âme entre les mains de Dieu et Il a répondu à ma clameur. J’ai abandonné totalement les drogues et tous les vices, j’ai trouvé un bon travail de responsabilité dans une entreprise, ma famille est de nouveau unie, j’ai acheté une nouvelle voiture et dans peu de temps j’achèterai ma maison. Mes rêves sont devenus réalité à travers l’œuvre merveilleuse de Dieu »

Monsieur Castor


Il y avait deux castors qui vivaient dans des fleuves voisins, et tous les soirs ils se rencontraient pour dîner après une longue journée de travail. Pendant le printemps, la nourriture était abondante et l’un des castors en profitait au maximum. Avec tant de nourriture et de belles choses à regarder, travailler était la dernière chose à laquelle il pensait. Après tout, le printemps c’est une fois dans l’année, et il pouvait travailler les autres saisons.

Tous les jours, l’autre castor lui racontait la façon dont il construisait un abri, et pendant l’hiver, lorsque la nourriture serait rare, cela allait lui faciliter la vie et aussi être un lieu sûr pour sa famille. Plusieurs fois il demanda à son ami: “Ne crois-tu pas qu’il serait mieux de construire un abri pour toi?” La réponse était toujours la même, soit il ne se sentait pas bien, soit il faisait trop beau pour travailler, soit il n’avait pas l’habilité nécessaire pour construire un abri.

Les excuses étaient nombreuses, et bien qu’ils soient restés amis, celui qui travaillait a décidé d’arrêter de donner des conseils à son ami, puisque il ne l’écoutait pas. Le printemps s’est terminé, l’été est arrivé et l’automne s’approchait. Et pendant que le castor travailleur s’apprêtait à profiter du fruit de son travail réalisé pendant le printemps et l’été, son ami était en panique parce que la température baissait, et il n’avait pas d’endroit où aller.

Alors, le castor qui avait toujours des excuses pour ne rien faire, s’est dirigé vers son ami et lui a demandé refuge. Son ami lui a répondu que s’était impossible puisque il avait construit un abri avec de l’espace pour sa famille et lui seulement. Le castor paresseux lui répondit: “Comment peux-tu te considérer mon ami si tu ne m’aides pas dans ma nécessité? Je suis pauvre et tu n’as aucune considération envers moi.”

Plusieurs fois vous conseillez quelqu’un à prendre une décision pour que sa vie change, et la personne vous répond toujours qu’elle ne sait pas comment utiliser sa foi, ou que ce n’est pas encore le bon moment, ou une autre excuse de ce genre. Pendant que certains trouvent des excuses, d’autres trouvent un moyen pour mettre leur foi en action, courent après leurs objectifs et réussissent à vaincre leurs problèmes.

La Campagne du Mont Sinaï n’est pas terminée, c’est le moment d’agir.

Dieu est avec vous!

vendredi 9 juillet 2010

La valeur d'une vie

video

PENDANT LEUR SOMMEIL

« Si l'Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain; si l'Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain. en vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.» (Psaumes 127:1-2)



Si Dieu ne prend pas totalement le contrôle de la vie humaine, tout est en vain. Mais pour ceux qui bâtissent leur vie sur le Rocher, gain et protection leur seront concédés pendant leur sommeil.

mardi 6 juillet 2010

La Passivité

Poursuivre (verbe) : Suivre en s’efforçant d’atteindre, chercher à obtenir quelque chose avec détermination

L’un des pires ennemies de l’être humain est leur « passivité »- un manque de réaction devant toutes situations. Par nature, nous sommes portés à ne pas lutter où à amoindrir nos efforts dans la conquête de quelque chose dès que nous attteingnons un certain niveau de confort ou d’aisance.

Les personnes qui sont animées d’une petite vision, ne vise que la mention passable à l’examen scolaire, pour elles, cela est largement suffisant. Ensuite, elles ne font aucun effort pour suivre les cours à l’université, parce que pour elles « elles ont assez fréquenté », dès lors elles se contentent d’un emploi où elles travaillent de 9h à 17h avec un salaire soit disant décent, nécessaire pour manger et régler les factures d’eau, d’électricité, etc.

Moyen. Médiocre. Confortable (réellement ?).

Dans la vie nous sommes habitués à nous contenter du strict minimum pour toutes choses. En général, nous ne demandons pas plus ou du moins nous ne demandons pas le meilleur. Nous nous installons dans la défaite puis nous nous consolons en admirant l’infortune que le voisin est en train de vivre.

Beaucoup de chrétiens également ont ce genre d’attitude. Parfois, la personne « est née de nouveau » mais continue de porter en elle les caractéristiques de son ancienne nature, tel que son ancienne passivité. Cela n’est pas bon parce que les promesses et les bénédictions de Dieu requièrent la détermination, l’action, et la persévérance. En conséquence, aucun chrétien passif ne peut être un vainqueur.

Si nous, le peuple de Dieu, nous ne comprenons pas que la vie est une jungle où seul les « dures survivent », alors il y aura très peu de vainqueurs parmi nous. Nous devons lutter.

Nous devons nous emparer de la victoire. Nous devons poursuivre nos objectifs jusqu’à les atteindre.

Si nous sommes réellement des enfants de Dieu et nous croyons véritablement aux promesses de la bible, alors nous devons demander le meilleur pour nous-même et pour les choses qui nous sont utiles pour vivre. Sans honte.

Nous ne devons pas accepter le mot « non » comme réponse lorsque nous pouvons obtenir le « oui ». Nous devons refuser l’échec et la défaite surtout que nous savons que notre Dieu nous donne le succès et qu’Il veut que nous ayons le succès.

Nous ne devons pas baisser les bras après un premier, un deuxième, voire un troisième obstacle car, derrière ces obstacles il y a nos bénédictions.

Pour finir, si nous sommes de Dieu et que nous voulons véritablement des bénédictions, nous devons sortir de notre zone de prédilection et livrer bataille pour atteindre nos objectifs. Quelqu’en soit le prix à payer.

Pourquoi ne pas commencer aujourd’hui ? Je vous invite à rejeter tout ce qui dans la vie est inférieur aux meilleurs que Dieu possède pour vous. Ne vous limitez pas au peu. Ne vous évaluez pas à un moins que rien. Et surtout, ne soyez pas moyen.

Etre un chrétien passif signifie que votre chrétienté ne vous amènera nulle part.

Passivité : Etat, caractère de celui, de ce qui est passif, de ce qui n’agit pas, de ce qui subit.

Synonymes du mot passivité :

1. Fainéantise : défaut de celui qui ne veut pas travailler

2. Inaction : repos, inactivité, oisiveté

3. Stagnation : qui ne progresse pas

4. Paresse : celui qui n’aime pas l’effort

Connaître Ton Nom

video

La Volonté de Dieu



« Un lépreux vint à lui; et, se jetant à

genoux, il lui dit d’un ton suppliant:

Si tu le veux,tu me rendre pur."




Une autre façon d’allumer votre foi

Que feriez vous si vous connaissiez avec exactitude ce que Dieu veut que vous fassiez ? Le feriez vous ? Hésiteriez vous ? Auriez vous eu peur de ne pas réussir ? Agiriez vous sans douter simplement parce que Dieu ne peut se tromper ?

La ferme assurance vient du fait que l’on connaît la volonté de Dieu.

Quand nous avons une compréhension très claire de ce que Dieu veut que nous soyons, ou que nous ayons ou que nous fassions, nous possédons en nous ce que j’appelle « le feu de la foi » - une conviction qui brûle au fin fond de notre cœur, nous donnant l’assurance que nous réussirons dans tout ce que nous ferons.

David avait ce feu en lui. Quand vous lisez sa réaction face aux insultes de Goliath, vous voyez son attitude inébranlable. A aucun moment David a douté sur ce que serait la finalité de son opposition à Goliath. Mieux, ce qui rend le récit encore plus intéressant, c’est de voir qu’il n’a pas eu besoin de s’entraîner pour avoir ce niveau d’assurance. Ce n’était pas comme s’il s’était préparé mentalement pendant des jours et des semaines avant d’affronter Goliath, comme le font les boxeurs professionnels avant de s’affronter sur le ring le jour du combat.

La conviction de David était là, toujours active, sans aide extérieur. Pourquoi David avait-il cette assurance ? D’où provenait-elle ?

David nous a enseigné son secret lorsqu’il essaya de convaincre Saul de le laisser mener le combat : « C’est ainsi que ton serviteur a terrassé le lion et l’ours, et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l’un d’eux, car il a insulté l’armée du Dieu vivant. »(1 Samuel 17 :36)

David était certain que défendre le non de Dieu faisait partie de la volonté de Dieu. Il était certain que personne ne pouvait se moquer de Dieu et continuer de vivre comme Goliath le fit. En conséquence, David savait que Dieu serait avec lui lorsqu’il partirait combattre Goliath. Le fait d’avoir cette assurance a activé sa foi. En d’autres termes, sa ferme conviction venait de sa connaissance, de la volonté de Dieu concernant cette situation précise.

Une des plus grandes raisons pour lesquelles les gens ne font aucun progrès dans leur vie, est le fait qu’ils doutent. La majorité manque d’assurance au sujet de ce qu’ils doivent faire. Alors pourquoi doutent-ils ? Ils doutent parce qu’ils ne peuvent ni prédire l’avenir ni savoir ce qui se passerait s’ils faisaient ceci ou cela.

Si je me marie à ce monsieur, est-ce que pour le reste de ma vie, il me rendra heureuse ? Est-ce qu’il est celui qu’il me faut ? Si je quitte ce travail, est-ce que je pourrai trouver un autre travail mieux que celui-ci ? Est-ce que si j’investis mon argent dans cette affaire, ce commerce, cette boutique, ce voyage, dans la création d’une entreprise etc. est-ce que ça marchera ? Dois-je m’inscrire en droit ou en informatique ? Dois-je changer de métier ? Si je participe à la chaîne de prière concernant ce problème, est-ce que le problème sera réglé ? Les questions sont interminables.

Quand vous connaissez la volonté de Dieu, vous ne vous arrêtez pas sur ces questions. Même si ces questions peuvent vous venir à l’esprit, mais immédiatement ces doutes sont anéantis par le fait que vous savez ce que Dieu veut pour vous. La foi vient de la connaissance, de la volonté de Dieu. Le fait de connaître ce que Dieu veut active notre foi.

Lorsque j’ai appris que Dieu haïssait la pauvreté, je n’ai plus jamais accepté dans la vie. Quand j’ai appris que Dieu voulait que je sois à la tête, j’ai refusé d’être derrière ou au milieu. Depuis, chaque fois que je comprends ce que Dieu veut pour moi, je commence à désirer la même chose pour ma vie. Un feu que rien ne peut éteindre s’est allumé en moi. JE SAIS que je vais l’obtenir parce qu’Il le veut et je le veux aussi. S’il y a des gens qui ne veulent pas que je réussisse, c’est dommage pour eux. Personne ne peut arrêter Dieu et moi lorsque nous faisons équipe ensemble et sommes unis dans notre volonté.

Depuis notre enfance on nous a appris à dire : « si c’est la volonté de Dieu, je ferai ceci ou cela » ou du moins, « si c’est la volonté de Dieu tout marchera bien. » S’exprimer ainsi montre que l’on ne connaît pas la volonté de Dieu.

Il est clairement démonter dans la bible que la volonté de Dieu pour nous, est bonne, agréable et parfaite (Romains 12 :2), comme un père adorable, Il veut que nous ayons, que nous soyons les meilleurs en toutes choses. Et cette assurance, nous pouvons l’avoir. Alors nous pouvons prendre sur cette base. Nous ne devons pas poser des questions pour savoir si Dieu est ceci ou cela lorsque Sa volonté est clairement expliquée dans Sa parole.

Dite « la volonté de Dieu » seulement lorsque vous reconnaissez que vous dépendez de Lui, en d’autres termes, vous attestez qu’Il a le future entre Ses mains. Mais ne dite jamais que vous ne savez pas ce que Dieu veut.

Si vous ne savez pas ce que Dieu veut, alors votre foi n’a aucune base. Mais si vous connaissez la volonté de Dieu et qu’elle est conforme à la vôtre, alors rien ne peut vous arrêter

Que ferez vous ? Maintenant que vous savez exactement ce que Dieu veut.

lundi 5 juillet 2010

Ensevelissant la vieille nature

video

"Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie." (Colossiens 3.5)

Des questions???













E-mail: prserafim@msn.com

dimanche 4 juillet 2010

Pourquoi aller à l'Église?


Si vous êtes spirituellement vivant, vous allez aimer ce message!

Si vous êtes spirituellement mort, vous n’allez pas vouloir lire ce message !

Mais si vous êtes spirituellement curieux, il y a encore de l’espérance !

Pourquoi aller à l’église ?

Une personne qui fréquentait une église a écrit à l’éditeur d’un journal pour se plaindre que cela n’a pas de sens d’aller à l’Église tous les dimanches. ‘’Cela fait 30 ans que je vais à l’église, a-t-il écrit, et durant tout ce temps j’ai entendu environ 3000 sermons. Mais pour ma vie, je suis incapable de m’en rappeler d’un seul… Donc, je pense que je suis en train de perdre mon temps et que les Pasteurs perdent le leur à prêcher des sermons !’’

Cette lettre a provoqué une grande controverse dans la rubrique ‘’Lettres à l’éditeur’’, pour le plus grand bonheur de l’éditeur en chef du journal qui, durant de nombreuses semaines, a reçu et publié les lettres sur le sujet, jusqu’à ce que quelqu’un avance cet argument :

‘’Je suis marié depuis 30 ans. Durant ce temps, mon épouse a dû cuisiner environ 32000 repas. Mais je ne suis pas en mesure de me souvenir du menu de ces 32000 repas. Mais il y a une chose que je sais : tous ces repas m’ont nourri et m’ont donné la force dont j’avais besoin pour réaliser mon travail. Si mon épouse ne m’avait pas préparé ces repas, je serais aujourd’hui mort physiquement. De la même manière, si je n’étais pas allé à l’Église pour alimenter ma faim spirituelle, je serais aujourd’hui mort spirituellement.’’

Lorsque notre vie ne se résume à RIENDIEU est AU-DESSUS DE TOUT !

La foi, c’est voir l’invisible, croire dans l’incroyable et recevoir l’impossible ! Grâces à Dieu pour notre nourriture physique et spirituelle.

Le Père

video