samedi 25 septembre 2010

vendredi 24 septembre 2010

Pour une fois…

«Notre Père qui est au cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel….. » (Matthieu 6:9)

Qui ne connaît pas le Notre Père, qui ne le récite pas tous les jours dans le monde religieux, d’une manière d’ailleurs si dévouée, si commune, si machinale, si monotone… si hypocrite!

«Que Ta volonté soit faite», en d’autres termes, que je n’ai aucune volonté propre, que je dépende pleinement de Toi tous les jours de ma vie.

Et dans la pratique? J’impose, j’échange, je discute, je fais des arrangements personnels, je sais ce qui est bon pour moi, je sais ce que je fais, ce que je veux, ce que je dis, je, je, je, je… moi je… et Dieu dans l’histoire? et Sa volonté dans nos vies? Bon, je viens d’oublier ce que j’ai dit, ou j’ai dit, mais… je ne fais pas ce que je dis… Cela se complique, on complique tout en réalité, alors que tout devrait être si simple!… bref, pour être réaliste, nous sommes fortement indépendants de la dépendance de Dieu! Pourtant, Je suis chrétien, un enfant de Dieu! Je crois en Lui et de tout mon coeur, je n’ai pas choisi un autre dieu, je le sers même et oui et oui…, je vais à l’église, j’ai une Bible, je fais partie de la chorale, je parle de Lui aux autres, je les conseille même à ne pas faire ce qui est mal aux yeux de Dieu, je connais Sa Parole (Sa volonté)… mais ma vie n’est pas… (allons, un peu de franchise ne fait de mal à personne!)… entre Ses mains, car j’ai abandonné volontairement cet état de dépendance pour suivre mes propres voies. Et devenir le propre créateur de ma vie. Passer de créature à créateur! Quelle belle définition de l’orgueil! Dieu aurait-Il besoin d’un coup de pouce pour savoir ce qui est bon, juste et meilleur pour nous?

Et c’est là que le bât blesse, c’est là que commencent les problèmes, les mauvais exemples, les scandales, et au lieu de rendre gloire à Dieu, la honte tâche Son nom.

Je peux faire, je peux dire, je peux réciter, je peux paraître, mais au fond… au fond, je sais qui je suis…

«…en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être.» (Actes 17:28).

SANS LUI NOUS NE SOMMES RIEN ET NOUS NE POUVONS RIEN FAIRE! Arrêtons de nous tromper nous-mêmes et que réellement SON NOM SOIT GLORIFIE à travers nos vies! Que SON REGNE vienne pour montrer au monde qui Il est réellement et ce qu’Il est venu faire sur cette terre où ne règne que l’hypocrisie! Faire la différence, c’est faire Sa volonté exclusive!

Un Nouveau Temple : Une réplique du Temple de Salomon!

video

dimanche 19 septembre 2010

Le penalty et une vrai leçon de vie!!!

Le penalty le plus drôle, bizarre, étrange, que vous ayez déja vu ... Et une leçon de vie aussi!


Ne vous précipitez pas de frapper la poitrine, pour chanter la gloire de votre succès ...


video

"... avant la gloire il y a l’humilité." Proverbes 15:33


Vous êtes désolé pour le gardien de but ou vous penser que s'était bien fait pour lui?


Vous ou quelqu'un que vous connaissez a connu une telle situation? Quelles leçons avez-vous apris avec cette vidéo?


Transmettez à vos amis!!!

Nouvelle Eglise au Mexique!

vendredi 17 septembre 2010

N'y manquez pas!!!

Cliquez sur l'image.













Imprimez ce feuillet et écrivez le problème auquel vous avez besoin de dire "ça suffit", et apportez-le, Dimanche 26 Septembre à 10H00.

Les trois erreurs capitales d’Eve (III)

1) Elle a modifié la Parole de Dieu

La version de Dieu:

«L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras(Ge. 2:16)

La version du serpent:

«Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.»

Dieu n’avait pas dit «vous ne mourrez point», mais «tu mourras». La punition de la désobéissance, présentée par le trompeur, paraissait n’être pas aussi sévère. Eve pouvait alors considérer la possibilité de désobéir à la volonté de Dieu, obéissant ainsi à Satan.

Eve devait prendre une décision choisir la Parole de Dieu ou choisir celle de Satan.

Elle a choisit la parole la plus satisfaisante à sa propre volonté, à ses propres envies et elle a fini par récolter ce qu’elle a semé. Et non seulement elle l’a récolté, mais nous tous, encore aujourd’hui, nous souffrons de ce choix.

Satan veut nous mener à suivre ses voies, être au-dessus de la volonté divine. Croire que nous pouvons aujourd’hui décider par nous-mêmes, vivre sans la pleine volonté de Dieu et faire des arrangements !

Et aujourd’hui, le diable lutte encore pour que nous tombions dans ses mensonges. Lorsque nous croyons à ses mensonges, il peut alors commencer à travailler pour la destruction de notre propre vie et de celles qui nous entourent. Adam n’a-t-il pas été aussi séduit?

La foi fondée sur la Vérité conduit à une vie d’obéissance, de soumission, de considération et de victoires! Car nous savons où est notre place et nous avons la capacité d’écouter la direction de Dieu pour nos vies.

Par contre la foi basée sur les mensonges du diable qui veulent séduire nos propres désirs et envies, nous mènent à l’échec total et surtout à échanger notre plus grande victoire, qui est notre salut, pour «un arbre».

Mais nous pouvons le vaincre car «…il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre» (Ap. 12:9)

Les trois erreurs capitales d’Eve (II)

Elle a rajouté quelque chose à la Parole de Dieu

La version de Dieu:

L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.» (Ge. 2:16)

La version d’Eve:

«Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez»

Nous ne constatons pas dans la Parole de Dieu l’expression «vous n’y toucherez point». Eve a non seulement omis l’expression « tous les arbres», mais a aussi exagérée la situation en rajoutant «vous n’y toucherez point» à l’arbre. Elle a voulu rendre difficile la volonté de Dieu, alors que «l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles» (I Jean 5:3)

Satan veut nous convaincre qu’il a toujours quelque chose de mieux à offrir que Dieu. Que Sa volonté est pleine de restrictions, qu’Il est un Dieu qui punit et qui se venge, n’est-ce pas ce qu’on nous enseigne dès notre plus jeune âge?

Les trois erreurs capitales d’Eve (I)

Satan, le trompeur, s’est subtilement approché d’Eve, pour la faire tomber en erreur en la faisant croire à ses doux mensonges car: «Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge.» (Jean 8:44)

Enjolivée et séduite par les tromperies de ce menteur né, elle finit par commettre 3 grandes erreurs irréparables…

1) Elle s’est éloignée de la Parole de Dieu

La version de Dieu:

«L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.» (Ge. 2:16)

La version du serpent et d’Eve:

«Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin(Jean 8:44)

Eve a oublié la Parole de Dieu qui disait « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin» pour accepter les tromperies du diable qui voulait lui faire croire que Dieu lui niait certaines choses: «Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?». Dieu avait donné à Adam et Eve toutes choses, mais leur avait conseillé de ne pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, pour tester leur obéissance et le diable a voulu la convaincre du contraire. S’il manquait une chose alors ce n’était pas de tous les arbres. Lorsque l’on commence à oublier la grâce et la bonté de Dieu, on finit par désobéir à Sa Sainte Volonté. On finit par voir ce qui peut nous faire du mal, ce qui peut avoir des conséquences lourdes, fâcheuses et même irréparables, comme quelque chose de bon, d’agréable et de précieux.

dimanche 5 septembre 2010

Cliquez sur l'image.












''En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés.Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.'' (Matthieu 6:7-8)

La routine de la Foi

L’habitude de faire les choses, toujours de la même façon, bloque la vie de beaucoup de personnes. Et cela est valable en ce qui concerne la vie professionnelle, le mariage et même la foi.

Ceci étant, il n’existe pas de routine lorsqu’on vit par la foi, comme il n’y a pas de routine lorsqu’on aime réellement.

La vie par la foi exige un constant sacrifice, comme la vie à deux, exige un sacrifice mutuel.

Lorsque nous vivons par la foi, il y existe clairement une dépendance envers l’Esprit de Dieu; lorsqu’on dépend de Lui, on vit par la foi. Il en est de même pour le mariage. Lorsqu’on aime, réellement, il existe une dépendance mutuelle, la paix et l’harmonie, le respect, la considération et la fidélité.

Beaucoup utilisent la foi comme un instrument de confort spirituel juste au moment de la mort, et non de conquêtes personnelles. Ils se soumettent aux échecs en raison de la « foi » dans les souffrances de la croix, dans les épreuves, le karma ou le destin. En ignorant les Promesses Divines, ils se laissent emporter par ces sacrilèges, sans même se questionner.

Celui qui a l’Esprit de Dieu est révolté contre les injustices et infortunes de ce monde, et il n’est jamais conforté, consolé ou accommodé dans ces situations.

Le secret de notre victoire est fondé dans notre Dépendance de Dieu.

Venez, ce dimanche 12 Septembre à 10H, renouveler votre Communion avec Dieu.

Rien ne vous empêche d’être heureux!

Mon seul souhait.

video