mardi 31 mai 2011

LA VOIX DU SANG









Nombreuses sont les voix de ce monde. En plus grand nombre sont les cris de douleur de ceux qui passent par des injustices, des affamés, des rejetés, des abandonnés, des perdus, des désespérés, enfin…

La voix de beaucoup s’élève, mais peu sont répondues.

Quelle est la différence entre ces nombreuses voix?

La différence se trouve dans celle qui ne se tait pas. Celle qui insiste et augmente d’intensité au fur et à mesure que la réponse n’arrive pas.

C’est la voix du sang.

Il n’est pas question d’une oraison, d’une demande ou d’une prière. Ces dernières peuvent attendre. La voix du sang, elle non!

Elle clame. Et clame parce qu’elle refuse d’attendre, elle vise une réponse immédiate.

La voix du sang clame, réclame et exige.

Ni même la mort la fait taire.

Ni même Dieu résiste à son appel.

“La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu`à moi.” Genèse 4:10

Ev. Edir Macedo

lundi 30 mai 2011

Persévérer Pourquoi?










Un reporter a questionné le leader de la religion traditionnelle, qui lui a répondu le suivant:

- Nous ne pouvons pas les empêcher de grandir, mais nous pouvons les retarder.

Réellement, l’enfer sait qu’il est impossible d’empêcher le peuple de Dieu de prendre possession de Ses promesses. Pour cela, il crée juste des obstacles pour le retarder.

La tactique de l’enfer est de créer des situations pour retarder les conquêtes du peuple de Dieu.

Les armes de la foi pour vaincre les retards sont: persévérance et patience.

Persévérer signifie se maintenir ferme jusqu’à obtenir la victoire finale. La patience n’admet pas les réclamations, les lamentions, les murmures, etc.

Jésus a dit: “Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.” (Matthieu 24:13)

La conquête matérielle reflète le caractère de la conquête spirituelle. Si l’esprit humain est déterminé à réaliser un rêve matériel, cela se produira sur le plan spirituel.

Si dans la conquête d’un rêve matériel, qui est moindre et plus insignifiant, il n’y a pas de fermeté de foi, qu’en sera-t-il pour le Royaume des Cieux, qui est un rêve spirituel et éternel!

vendredi 27 mai 2011

Un Pacte avec L'Eternel!

Le Seigneur Jésus n'est pas venu apporter la paix sur Terre pour que nous vivions en paix les uns avec les autres. Cela est impossible, parce que tant qu'il y a des ténèbres dans ce monde, il y aura toujours une guerre entre la lumière et les ténèbres.

Si vous avez une alliance avec Dieu, vous êtes lumière et vous aurez la paix avec Dieu. Mais vous rencontrerez toujours des personnes incrédules aux pensées ou aux comportements différents des vôtres, dans votre lieu de travail ou là où vous habitez. Parfois, certaines de ces personnes fréquentent même l'église, mais sachant qu’elles n’ont pas une alliance avec Dieu, elles sont incrédules et seront toujours utilisées par le mal pour se liguer contre vous.

En réalité, vous possédez une vision de la grandeur de Dieu et vous êtes donc considéré comme fou en raison de votre foi en la Parole de Dieu. Lorsque vous faîtes un défi avec Dieu, en présentant une offrande sur l'autel ou quand vous faites un sacrifice, vous êtes considéré(e) comme fou ou folle, comme quelqu’un qui doit être interné(e).

Lorsque vous le faisiez pour le diable, il n’y avait pas de problème, mais pour Dieu, il y en a un.

En raison de cette impossible coexistence entre la lumière et les ténèbres, le Seigneur Jésus nous a donné une arme, une épée, non physique mais spirituelle et infaillible. Nous devons en faire usage, sinon les ténèbres prévaudront. Abraham s’est servi de cette arme avec persévérance.
Lorsque vous venez à l'église, vous avez l’opportunité de vous fortifier à travers cette arme.

Le discours y est très différent de ce que vous écoutez au travail ou à la maison. On y trouve le doute, à l’église la foi, sans compter le fait que les gens passent plus de temps à la maison ou au travail qu'à l'église. Dieu ne veut aucunement la division au sein de la famille, mais si le père est lumière et le fils est ténèbres, ou si la mère est lumière et la fille est ténèbres, ou encore si la belle-fille est lumière et la belle-mère est ténèbres, alors il y aura des conflits et des guerres. Par conséquent, il est nécessaire d’utiliser notre épée avec persévérance afin de détruire les ténèbres.

Auparavant, vous aimiez plus votre père et votre mère que le Seigneur Jésus. À présent, en raison de votre alliance inconditionnelle avec Dieu, vous les aimez toujours mais pas à la même hauteur. Le diable fait croire à la mère qu’elle a perdu son fils; le mari pense qu'il a perdu son épouse. A toute cela, se rajoute la croix que portent ceux qui ont une alliance avec Dieu. Ce que vous devez faire pour vaincre c’est de demeurer dans la foi, fidèle à l’alliance que vous avez avec Dieu.


Evêque Romualdo Panceiro.

L’ouvrier – Bras droit du Pasteur

Lorsque je regarde la photo ci-dessous, j'ai des frissons... L'Ouvrier est l'extension du bras du pasteur au sein de l'église (tout du moins à mon époque, il l'était). Le pasteur divisait avec les ouvriers la responsabilité de maintenir l'église en ordre, de recevoir et d'accueillir bien le peuple.


Avant de commencer la réunion, les ouvriers recevaient le peuple à la porte, ils maintenaient une attention étroite avec les personnes qu'ils accueillaient et accompagnaient l’état spirituel du membre de l'église.
Les ouvriers savaient lorsque le membre de l'église était éloigné ou non et lorsqu'il ne venait pas aux réunions les plus importantes, ils allaient à sa recherche.
Après la réunion, ils restaient devant l'autel, en attendant les personnes qui voulaient recevoir une prière, certaines parce qu'elles ne se sentaient pas bien, d'autres parce qu'elles étaient malades ou avec des demandes de prière pour la famille.
Il y avait un grand respect envers l'Ouvrier et cela pour part de qui que ce soit; ils confiaient en Dieu et leur uniforme exhalait du pouvoir, le diable tremblait. D'ailleurs, moi-même, je tremblais en allant parler avec un ouvrier, tant je le respectais.
Ni tout le monde pouvait être ouvrier à l'époque, non... Le processus était ardu. Je ne dévalorise, à aucun moment, ceux d'aujourd'hui, mais c'était différent.
A la fin des années 80 et au début des années 90, l'ouvrier était, certainement, le bras droit du Pasteur, pour que vous ayez une idée, je vais peut-être raconter ici des choses que vous n'avez jamais entendues.
Imaginez un culte de dimanche matin, qui devait commencer à 7h, il est déjà 7h25 et le pasteur, en raison d'un imprévu, n'est pas encore arrivé pour débuter le culte. Un ouvrier prend le micro, se met à genoux, fait une prière, se lève, regarde le peuple et dit : "Bonjour, nous allons rester debout, au nom du Seigneur Jésus. Le pasteur n'est pas encore arrivé, mais nous allons débuter le culte en cherchant la présence de Dieu, chantez avec moi : Ce matin bien-heureux, en ce saint lieu, je rencontrerai mon Dieu..."
J'ai seulement vu deux ouvriers débuter un culte à la place du pasteur, demander l'offrande, la dîme et même "prêcher", jusqu'au moment où le Pasteur est arrivé et a continue la réunion.
Je crois que dans la tête de cet ouvrier a traversé quelque chose du genre: "Merci Seigneur, pour cette opportunité".
Combien de fois avez-vous vu cela se produire ?
Je ne dis pas cela pour le retard du Pasteur, ce qui est rare, mais ce qui est encore plus rare, est de voir l'ouvrier avoir le courage de le faire.
Le pasteur ne s'est pas senti mal pour cela, il est resté tranquille, vous savez pourquoi?
L'ouvrier était le bras droit du pasteur.
Oui, c'est cela même, le bras droit et, parfois même, le gauche.
Vous savez que beaucoup d'ouvriers faisaient des cultes? Ces cultes qui sont à des heures où ne viennent pas beaucoup de gens à l'église, comme le samedi à 10h ou le jeudi à 15h, et cela parmi tant d'autres choses.

Je me souviens aussi que les ouvriers aidaient beaucoup au cours des baptêmes.
Notez bien les dessins sur le baptistaire de l'époque (dans les années 80), si je ne me trompe pas, ce fut l'ouvrier Isaac qui a fait ces dessins, qui, à mon avis, étaient déjà très beaux, imaginez aujourd'hui avec du papier peint?
Et oui... l'église n'était pas si bien structurée comme aujourd'hui.
Je peux dire qu'elle était comme l'Eglise Primitive, car si elle avait besoin de travaux, nous pensions tout de suite : nous allons appeler quelqu'un du peuple qui puisse résoudre cela et je me souviens du Pasteur Randal, lorsqu'il disait que les murs de l'église étaient sales, il y avait toujours quelqu'un qui venait pour faire la peinture avec amour.
Le temps est passé et ce sont les gens qui ont changé, mais si vous désirez revenir à ce que vous étiez avant, cela ne dépend que de vous!
Soyons différents pour faire la différence!
Combien de fois, dans nos petites églises, nous les ouvriers, débutons aussi une réunion avant l'arrivée de notre pasteur ?
QUELS TEMPS !
Ouvrier Alexandre Fernandes

mardi 24 mai 2011

Bénédictions sans responsabilités?










En effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n'aurait pas été question de la remplacer par une seconde.(Hébreux 8:7)

Dieu a toujours renouvelé Son alliance dans l’Ancien Testament afin de trouver un leader en vue de composer une nation sainte, un peuple acquis par Dieu, où Ses bénédictions seraient abondantes.

Mais, nous voyons que le peuple a toujours méprisé son alliance avec Dieu pour faire sa propre volonté et servir d’autres dieux. Il finissait ainsi par perdre des batailles, perdre sa confiance, sa force et automatiquement ses ennemis étaient fortifiés et l'assujettissaient.

Malheureusement, cela arrive encore de nos jours, dans la vie du peuple qui se dit “chrétien”, malgré le sacrifice du Seigneur Jésus sur la croix.

Un peuple qui croit en Jésus, notre Seigneur, mais qui vit à l’inverse des projets de Dieu. Le Seigneur Jésus est pourtant venu renouveler l’alliance. Mais pas d’une quelconque façon, Il est venu faire une Alliance de Sang avec l’homme, en donnant Sa vie, pour lui, sur la croix.

Et ce n’est pas n’importe quelle alliance, Dieu n’a pas donné un animal! Dieu n’a pas donné le pire ou ce qui reste, Il a donné Son propre Fils!

Et, même ainsi, l’homme continue dans sa propre pensée hypocrite, faible, dans son orgueil, vivant ainsi dans l’échec, la maladie, la désunion familiale, ne sachant même comment administrer les choses les plus simples de sa propre vie… et ose encore réclamer que Dieu ne fait rien pour lui!...

Nous sommes face à un peuple qui ne veut pas avoir de responsabilités, ni d’engagement envers Dieu ni envers Sa Parole, mais qui VEUT obtenir Ses bénédictons!

Comment vouloir acquérir des bénéfices sans sacrifice propre?

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.” (1 Pierre 2:9-10)

Venez

Ce dimanche 29 Mai à 10H00

renouveler cette Alliance avec Dieu

à travers la Sainte Cène.

En d’autres termes, Donner Notre Vie à Dieu en échange

de La Vie que Dieu veut nous donner.

samedi 21 mai 2011

UN PACTE ETABLI AVEC DIEU







«…Noé trouva grâce aux yeux de l'Eternel… Noé était un homme juste et intègre dans son temps; Noé marchait avec Dieu » (Genèse 6:8-9)

« Dieu bénit Noé et ses fils… Dieu parla encore à Noé et à ses fils avec lui, en disant: Voici, j'établis mon alliance avec vous et avec votre postérité après vous; et Dieu dit: C'est ici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j'ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre.» (Genèse 9:1; 8-9; 12-13)

Lorsque nous établissons un pacte sincère avec Dieu, non seulement nous, mais toute notre famille est insérée dans cette alliance.

La foi et l’obéissance de Noé lui ont permis de sauver sa famille (Hébreux 11:7)

Dieu a non seulement établi une alliance avec Noé et ses fils, mais aussi avec toute leur postérité…

Par la foi, nous faisons partie de cette postérité qui est en alliance avec Dieu!

Qu’attendez-vous pour renouveler ce Pacte déjà établi?

Ce Dimanche 22 Mai 2011

à 10H00

vendredi 20 mai 2011

La Pacte avec Dieu



















Un pacte ou une alliance implique un partenariat entre deux ou plusieurs personnes. Le mariage est la plus grande et la plus expressive alliance humaine. Cela s’explique par le fait que les deux parties s’engagent dans un investissement strictement spirituel: foi et amour. Sur cette base, la remise mutuelle est inconditionnelle jusqu'à la mort.

Malheureusement, le mariage n'est plus pris au sérieux de nos jours. Son importance n’a de l’effet que de sa célébration jusqu'à la lune de miel. Cependant, ses valeurs spirituelles et éternelles sont maintenues, si nous considérons son origine dans la Création, par rapport à l’alliance faite entre Dieu et l'homme. Du côté divin, Adam et Eve reçurent la Terre et l’autorité pour dominer sur tout ce qui s'y trouvait. Du côté humain, Dieu exigeait juste l’obéissance à Sa Parole. Selon les termes de ce Pacte, l'être humain avait le droit d’obtenir TOUT ce qui appartenait à Dieu et vice versa.

Fidélité, respect, fraternité et dévouement sont des vertus proches de l'amour et de la foi. Comment exiger de son partenaire qu’il remplisse ses obligations si l’on n’accomplit pas ses obligations du pacte fait sur l'autel? Ceci s’applique aussi par rapport à Dieu. Comment réclamer Ses Promesses si l'on n’obéit pas à Sa Parole?

Je crois que si nous remplissions notre part dans un pacte avec Dieu, nous avons alors le droit de Lui demander d’accomplir Ses promesses. Et Lui, en retour, est obligé de s'acquitter de sa part.

Ev. Macedo

Dimanche 22 Mai 2011 à 10H00

Venez réaliser votre Pacte avec Dieu Ce Dimanche!

lundi 16 mai 2011

Le Pacte de la Fourmi









Evêque, que Dieu vous bénisse!

Nous sommes allés dans un endroit, ici au Mozambique, où beaucoup de pactes sont faits pour détruire des vies. Parmi tous ceux que nous avons pu voir, voici celui qui a le plus appelé notre attention. La photo d’un jeune homme avec son nom, sa date de naissance et une fourmi qui tourne sur son nom.

On nous a informé que ce pacte peut avoir été fait pour que la vie de ce jeune tourne et n’avance pas, pour qu’elle ne sorte jamais de la place où elle se trouve. Nous voyons, aussi, un sous-vêtement à côté de la photographie. On nous a expliqué, à ce sujet, que le pacte peut avoir été fait par une femme, pour que ce jeune “tourne” avec beaucoup de femmes et ne reste avec aucune d’entre elles. Et combien de femmes tournent aussi avec beaucoup d’hommes et ne restent avec aucun d’eux, parce qu’un esprit féminin les fait tourner, sans qu’elles restent avec qui que ce soit, victimes d’un pacte.

Et ainsi va la vie de beaucoup de personnes qui luttent et luttent... mais ne réussissent jamais rien. Il en est de même pour la fourmi qui tourne et ne sort pas de la place où elle se trouve, ainsi est la vie des personnes qui sont victimes de ce pacte.

Evêque João Leite

«Maiombola»: Le Pacte de la Mort











Au sein de divers pays d’Afrique, un pacte est réalisé, dans la sorcellerie, en vue de livrer des vies en échange de biens. En Angola, par exemple, ce pacte s’appelle «Maiombola»; au Mozambique, «Kuthaca»; dans chaque pays africain, un nom différent lui est donné. Selon l’objectif à atteindre, la personne devra livrer quelqu’un qu’elle aime beaucoup. Cette personne doit être très proche, de la famille, quelqu’un du même sang. Selon ce qui est désiré, le frère doit livrer sa soeur, les enfants doivent livrer leurs parents, les parents doivent vendre leurs enfants, ceci est très commun par ici.

Une dame nous a raconté qu’elle a été vendue aux esprits par son propre père, lorsqu’elle avait 12 ans, en échange de richesses. Dans ce cas, le pacte est fait de la suivante manière: lorsque la petite fille atteint l’âge de sept ans, le père doit avoir des relations sexuelles avec elle. Ceci afin de prendre le sang, qui généralement, est déversé lors de la première relation sexuelle, et de l’apporter dans un chiffon blanc afin qu’il soit offert aux esprits. Ce sang représente la vie de la personne qui sera échangée pour des biens. A partir de l’acte, l’enfant devient alors propriété des esprits, qui croient en être maîtres, en être les maris. Ils ne permettent à personne de s’approcher d’elle, elle devient ainsi leur esclave. Si elle ne cherche pas Dieu, elle ne va jamais se marier; il est probable qu’elle ait plusieurs hommes, mais jamais de mari. Elle pourra avoir divers enfants, mais elle ne vivra jamais avec leur père. Par ailleurs, elle vivra un véritable tourment spirituel: elle sera visitée toutes les nuits par cet esprit qui, ici en Afrique, est connu sous le nom de «mari de nuit», qui maintient des relations sexuelles avec elle.

Beaucoup de femmes se réveillent le matin sans leurs sous-vêtements, fatiguées et griffées. Nous voyons beaucoup de cas de femmes abandonnées par leurs hommes, parce qu’ils se réveillent et les voient en train de gémir comme si elles avaient un rapport avec quelqu’un.

Nous avons pris connaissance d’un cas, il y a peu de temps, d’un père désespéré qui nous a amené sa fille âgée à peine de sept ans, lorsqu’elle dormait, son corps était utilisé par un esprit. A plusieurs reprises, le père a vu sa fille gémissant, en faisant tous les mouvements liés à un rapport sexuel. Cette petite fille avait été vendue par son grand-père et ne réaliserait jamais le rêve de se marier; et au cas où elle y arriverait, son mariage ne durerait pas longtemps. Elle avait été malheureusement vendue et l’esprit croit alors être son maître, en raison de ce pacte.

Lorsqu’une personne du sexe masculin est vendue, elle ne peut rien avoir, matériellement parlant; plus misérable elle est, plus la personne qui l’a vendue croîtra dans la vie. Mais celui qui l’a vendu, ne pourra jamais l’aider, d’ailleurs personne ne pourra l’aider, car sa misère et sa souffrance représentent le bonheur et la prospérité de celui qui a fait un pacte.

Et lorsqu’elle meurt, une autre personne doit être livrée à l’esprit à sa place. Cette personne aura la même souffrance de celle qui est morte. Seul un pacte avec Dieu peut briser un pacte fait avec le mal.










Evêque João Leite

dimanche 15 mai 2011

Un dimanche différent!!!

Dimanche prochain sera encore plus différent, certainement!
N'y manquez pas!