mardi 30 août 2011

Changez vos Paroles!

video

Le Couple de la Mort








A première vue, il s'agissait d'un couple de foi.

Tant et si bien qu’ils furent les témoins oculaires de la descente du Saint-Esprit sur l'Eglise primitive.

A leur époque, la foi et l'émotion marchaient déjà ensemble.

La preuve en est que, voyant leur ami Barnabé vendre ses biens et déposer l'argent aux pieds des apôtres, le couple fut également motivé à vendre une propriété pour la mettre au service du Royaume de Dieu.

Cependant, en voyant la somme d'argent et s’accordant avec sa femme, Ananias retint une partie du prix et déposa le reste aux pieds des apôtres.

A l’instar d’Ananias, beaucoup de couples ont, de nos jours, ce même genre de foi.

Une foi divisée entre le Seigneur et l'argent.

Conclusion: ils ont perdu l'argent et, le pire, la vie.

Ev. Edir Macedo

Ce n'est pas normal
















Dieu nous enseigne beaucoup de choses à travers la nature. Vu qu’Il ne fait rien par hasard, celui qui est sage apprend avec les leçons cachées de la Création.


L’une des marques de la nature, c’est qu’elle suit un développement naturel des choses. Cela veut dire, tout à une règle, une norme. Par exemple, dans la nature, le normal est qu’une semence plantée dans une terre fertile croisse et porte du fruit. L’anormal, c’est que ce processus ne se produise pas. S’il ne se produit pas, c’est parce qu’il y a un problème.


Si un enfant naît et se développe physiquement et mentalement selon ce qui arrive avec un être humain, il est un enfant normal, parce qu’il suit un processus naturel. Si cela n’arrive pas, il est un enfant anormal. Nous irons donc chercher un médecin pour découvrir la cause de cette atrophie.


Donc, dans la nature, le développement est normal. L’anormal, c’est le manque de développement.


Dans la vie, ce n’est pas différent. L’être humain, indépendamment de sa religion, cherche le bonheur et le bien-être. Être heureux est (ou devrait être) normal.


Cependant, voyez comme l’être humain est loin du plan originel. De nos jours, les personnes heureuses et épanouies sont considérées comme des exceptions, alors que les malheureuses et incomplètes sont considérées comme les «normales». En d’autres mots, le normal est devenu anormal et vice-versa.


L’intelligence spirituelle sait que si la vie ne progresse pas naturellement, c’est parce qu’il y a quelque chose d’erroné. Il est très important de bien analyser le développement de votre vie. S’il y a quelque chose d’erroné, s’il n’y a pas un progrès, alors vous devez chercher la racine du problème.


Ev. Renato Cardoso


lundi 29 août 2011

Dans quoi investir?










Cette petite question incommode beaucoup de gens qui ont déjà réussi à définir ce qu’ils veulent "nous voulons être la tête et nous n’allons pas lâcher prise, nous allons être des patrons et plus jamais enrichir les autres, si ce n’est nous-mêmes."

A partir de là commence une bataille féroce.

Investir dans quoi?

Gastronomie? Technologie de pointe? Construction? Confection? Education?

Ah! Mon Dieu! Que dois-je faire de ma vie? Quelle direction prendre?

Dans cette recherche désespérée de la bonne branche à suivre, les gens se bloquent d’une telle manière, qu’ils finissent par rester sur place, ils n’avancent ni reculent, ne montent ni descendent et finissent par sortir du marché du travail comme ils sont entrés: avec un drame, un rêve et avec une main devant une autre derrière.

Résultat de ce conflit: ils avortent leurs objectifs, renoncent à leurs rêves, redeviennent esclaves de quelqu'un d'autre et finissent par mourir sans avoir expérimentés de bonnes choses. Laissant comme héritage pour les siens une liste d'échecs et une autre liste de dettes, qui semblent être impayables.

Et tout cela pourra prendre fin, lorsqu’ils se rendront compte que le plus grand investissement que l'on puisse faire est en soi-même, car ils ne pourront jamais établir un patrimoine plus grand qu’eux-mêmes.

Quand et comment cela va arriver?

Lorsqu’ils placent leur nécessité d’une rencontre avec Dieu et d’être possédés du Saint-Esprit au-dessus toute spécialité ou formation, voyons le texte ci-dessous:

L'esprit de l'Eternel te saisira, tu prophétiseras avec eux, et tu seras changé en un autre homme.(1 Samuel 10:6)

Alors, investissez de la meilleure façon: INVESTISSEZ EN VOUS-MEME!

Ev. Guaracy Santos

samedi 27 août 2011

Lorsque je suis pauvre…

Comment puis-je savoir si j'ai un esprit pauvre?

Lorsque je me contente avec le minimum.

Je vais décrire ci-dessous quelques caractéristiques d’une personne qui même si elle pense être riche, vit comme une mendiante.

Le pauvre en esprit:

Investit dans ce qui est passager.

Ne développe que lorsque les circonstances sont en sa faveur.

Recherche à avoir une position «garantie», ou réussir dans la société afin d'être "respecté" par d'autres pour ce qu’ils voient et non pour ce qu'il ou elle est.

Veut acheter les autres avec sa "fausseté".

Mendie l'acceptation des personnes.

Dépend des choses physiques pour avoir simplement un bonheur temporaire.

Attend qu’un membre de la famille "change" pour continuer sa vie, c’est un véritable esclave! A besoin d’un membre de sa famille pour garantir sa joie.

Pour dépendre de quelque chose d'externe, il reste bloqué. Il n'est pas libre.

Donne de l’importance aux choses, par exemple, à la monnaie de la boulangerie, aux "miniatures" de l'hôtel ...

A besoin d'argent pour être heureux. A besoin de quelque chose d’humain pour être heureux.

Est anxieux, parce qu'il a peur de perdre.

Dépend des éloges des autres, car il est peu sûr de lui-même.

Est menteur. Faux. Trompe, car il a besoin de vivre d’apparences.

Est jaloux de ce que les autres ont.

Est impatient de se marier, même s’il existe plusieurs contradictions par rapport au caractère de l'autre.

Utilise le sentiment pour avoir du succès (des baisers, des cadeaux, de fausses éloges...).

Doit beaucoup lire la Bible pour avoir «QUELQUE CHOSE » qui attire son attention.

A besoin de s’identifier à un titre et être respecté par la position qu'il occupe et reste offensé quand il n'est pas reconnu en raison du traitement qu'il «mérite» (comme être appelé de Mr., Mme, Dr. etc) …

N'accepte pas de perdre (jeu, position), considère tout comme une injustice.

Recherche une personne avec la même capacité, ou plus «intelligente» encore pour sortir gagnant (n’est pas capable de faire face seul aux choses, à ce qu’il se sent incapable de faire).

Insiste et tente de convaincre les autres avec ses idées.

Se cache derrière ce qu’il fait. A besoin de montrer du travail, de parler plusieurs fois, comme il est pauvre (travaille dur, supporte beaucoup de choses à la maison, supporte son patron, souffre des injustices...)

Préfère la quantité à la qualité (aime les promotions, les soldes, etc.).

Et la liste continue!

Et vous acceptez de continuer à rester pauvre?

Mon ami lecteur, prêtez bien attention.

Pour être riche, vous devez l’être tout d'abord en vous-même.

C'est ce qui vous fait être indépendant, non dans le fait de tout savoir, mais dans votre foi.

Dans la foi,

Mme. Viviane Freitas

Et après les 21 jours… Développez votre Salut !

«Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d'une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n'avoir pas couru en vain ni travaillé en vain.» (Philippiens 2:12-16)

Travaillez à votre Salut avec crainte et tremblement…

Dimanche 28 Août 2011 à 10H00

vendredi 26 août 2011

21/08/2011 - La fin des 21 jours du Jeûne de Daniel, une journée différente!

« Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes; oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit; et ils prophétiseront. Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre: du sang, du feu, et une vapeur de fumée. » Actes 2.18-19








N'y manquez pas!!!



mardi 23 août 2011

Echecs célèbres!

video

Et après ces 21 jours? ... Comment allons-nous être proche de Dieu?

«Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.» (Luc 10:42)

Alors une seule chose est nécessaire, en d’autres termes, se tourner vers le Seigneur Jésus et Le chercher de tout notre coeur, entendre Sa Parole et Sa voix, afin d'agir par la Foi.

Quand le seigneur Jésus dit que Marie a choisi la bonne part, cela signifie qu'elle a obéi en faisant la bonne part, et cela ne lui sera pas ôté parce que cela était à l’intérieur d’elle-même, qui peut arracher quelque chose qui est en nous, ce n'est pas quelque chose qui vient de l'extérieur, que le monde peut donner!

Prenons cela dans notre vie, au jour le jour, en tant que époux(ses), fils, filles, ami(e)s, collègues, serviteurs, etc ...

En réalité ce sont nos choix qui font la différence:

Voici quelques exemples de choix:

1) Lorsque je me lève le matin, que dois-je choisir? Chercher la présence de Dieu, lire la Bible ou aller prendre un petit café, un grand bol de chocolat au lait et commencer mon travail (travail, études, rangement, nettoyage…) de la journée sans penser une seconde à Dieu?

2) Je lis la Bible et j’écoute la Parole de Dieu au cours des réunions, je fais mes chaînes de prière, mais au moment de mettre en pratique, je choisis de faire ce que je veux ou je fais ce que Dieu veut que je fasse?

3) Je décide de chercher le Saint-Esprit de toutes mes forces et de toute mon âme, ou je décide de chercher de toutes mes forces les choses de ce monde pour me remplir d’illusions? Je veux toujours connaître les apparences qu’offre ce monde, savoir la vie des autres, critiquer l’un et l’autre ...?

Etre proche de Dieu signifie donner la priorité à notre communion avec Dieu.

Les 21 jours sont passés, mais si nous choisissons toujours de faire, en premier lieu, les choses spirituelles, nous serons toujours proche de Dieu, pensez bien, le matériel, le physique, le charnel, va rester, tout va rester dans ce monde, rien ne partira avec nous, pourquoi donner de l'importance à de telles choses qui ne font que nous nuire et nous séparer de Dieu?

Analyser ce qui est votre priorité dans la vie.

Ayez de la sagesse, sachez comment faire vos choix, ce qui vous sera bénéfique.

Et cherchez à prioriser votre communion avec Dieu à partir de maintenant.

samedi 20 août 2011

21ème Jour du Jeûne de Daniel

Pourquoi n'ai-je toujours pas reçu le Saint-Esprit?


Parce que vous ne vous êtes TOUJOURS PAS livré(e) à Lui à 100%. Ou pensez-vous que le Juste Juge est injuste envers vous? Il a promis:

Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.” (Jean 14:16-17)

Il a déjà prié pour vous et a garanti que le Père vous LE donnera. Mais qu’est-ce qui manque pour que cette promesse s’accomplisse dans votre vie? Est-ce votre mariage avec le monde?

Mais vous avez déjà divorcé du monde et épousé Jésus. N'est-ce pas?

Vous avez ainsi acquis des droits par la foi dans le Seigneur.

Alors, appliquez toutes vos forces dans la recherche du Saint-Esprit et prenez possession de vos droits dans les promesses de votre Seigneur.

Dieu le Père pourrait-Il refuser une demande de Dieu le Fils? J'en doute.

Ce dimanche, préparez-vous à recevoir le Sceau de Dieu, même sans Le mériter!

Soyez prêt à vous livrer, inconditionnellement, corps, âme et esprit.

20ème Jour du Jeûne de Daniel


Le Secret de mon salut

J’ai toujours craint et tremblé pour mon salut. Car le Saint-Esprit m'a convaincu du suivant:

« Et que te sert-il de gagner tout le monde, si tu pers ton âme? »

Cette parole a fait naître en moi une crainte sans précédent. En la complétant avec la prophétie d'Ezéchiel, le Saint-Esprit m'a d’autant plus alerté au sujet de mon plus grand bien:

«Et toi, fils de l'homme, dis aux enfants de ton peuple: La justice du juste ne le sauvera pas au jour de sa transgression; et le méchant ne tombera pas par sa méchanceté le jour où il s'en détournera, de même que le juste ne pourra pas vivre par sa justice au jour de sa transgression. Lorsque je dis au juste qu'il vivra, s'il se confie dans sa justice et commet l'iniquité, toute sa justice sera oubliée, et il mourra à cause de l'iniquité qu'il a commise. Lorsque je dis au méchant: Tu mourras! s'il revient de son péché et pratique la droiture et la justice, s'il rend le gage, s'il restitue ce qu'il a ravi, s'il suit les préceptes qui donnent la vie, sans commettre l'iniquité, il vivra, il ne mourra pas. Tous les péchés qu'il a commis seront oubliés; il pratique la droiture et la justice, il vivra.» (Ezéchiel 33:12-16)

SI VOUS PENSEZ QUE VOTRE SALUT EST GARANTI, CE TEXTE BIBLIQUE MONTRE CLAIREMENT LE CONTRAIRE !